Le programme Erasmus Plus a été créé par la Commission Européenne en 1987 et a permis à des millions de citoyens européens de faire leurs études à l’étranger et d’acquérir de nouvelles compétences professionnelles.

Le dispositif Erasmus + est géré par l’Agence exécutive Education, Audiovisuel et Culture (EACEA) qui supervise toutes les agences nationales des pays membres de l’Union Européenne.

Dans cet article, nous vous donnons les clés pour comprendre le fonctionnement de ces différents organismes et programmes. Nous présentons les principales entités qui soutiennent le dispositif européen Erasmus.

Comment sont gérées les agences Erasmus Plus à travers l’UE ?

Comme nous le précisons en introduction, le programme Erasmus plus est géré et financé par l’Union Européenne. Il permet chaque année à des milliers d’étudiants de rejoindre des universités européennes.

Pour participer au programme Erasmus et bénéficier de son soutien financier, logistique et pédagogique, les étudiants doivent passer par une Agence nationale ou par un bureau faisant partie de l’Université d’origine.

Tous les étudiants, quels que soient leur nationalité et leur niveau d’études (licence, maitrise, doctorat, en alternance, reconversion professionnelle, personnel éducatif, etc.) peuvent participer au programme Erasmus.

Pour cela, il convient de suivre une procédure d’inscription et de rencontrer les services Erasmus adéquats.

Quel est le rôle de la Commission Européenne ?

La Commission Européenne est la gestionnaire du programme Erasmus. Ses missions sont multiples car elle délimite le budget global qui soutient les projets éducatifs et pédagogiques présents dans les pays membres de l’UE.

Chaque année, la Commission publie un guide Erasmus avec les objectifs, les critères et les recommandations en matière de suivi et d’évaluation du programme.

L’Agence EACEA

En soutien, l’Agence exécutive Education, Audiovisuel et Culture (EACEA) chapote les campagnes d’information sur les valeurs défendues par le programme Erasmus. Cette grande agence gère et centralise les grands projets éducatifs et pédagogiques qui ont lieu à travers l’Europe.

C’est aussi l’agence EACEA qui étudie les demandes de subvention des organismes européens qui souhaiteraient intégrer le programme Erasmus. Enfin, c’est également cette agence qui communique chaque année les résultats sur les projets qui fonctionnent et sur ceux qui pourraient être améliorés.

L’Agence nationale

Comme son nom l’indique, une Agence nationale est présente dans chaque pays membre de l’Union Européenne et va être en charge d’adapter le dispositif Erasmus au système éducatif du pays.

En effet, chaque pays européen a ses propres représentations en matière d’apprentissage et de traditions culturelles. L’Agence nationale Erasmus va tout mettre en œuvre pour soutenir les projets dédiés à l’éducation de la jeunesse, à la formation professionnelle et aux activités sportives.

Ainsi, l’Agence nationale a un rôle central car elle permet de créer du lien aux niveaux local et national.

Le bureau Erasmus +

Le bureau Erasmus Plus est le principal interlocuteur des étudiants souhaitant participer au programme et étudier à l’étranger. Un secrétariat ou un bureau est présent dans chaque université faisant partie du dispositif européen.

Pour candidater au programme Erasmus Plus et bénéficier de ses avantages en matière de financement et de réseaux professionnels, il faut s’adresser au bureau Erasmus de l’université d’origine de l’étudiant.

Sur place, des agents formés donnent des informations claires sur la procédure d’inscription avec les documents à fournir et les délais.

Le bureau Erasmus + offre également un suivi des projets dédiés à l’éducation, à la formation ou au milieu associatif. En effet, des équipes locales peuvent soutenir des projets et offrir une aide dans la coordination de l’événement.

Le bureau Erasmus + dispose d’un contact direct avec l’Agence nationale, c’est donc un interlocuteur à privilégier si vous souhaitez obtenir plus d’informations dans le domaine de l’enseignement supérieur au niveau national.